Voyage en Alsace – Jour 3

Voyage en Alsace – Jour 3

Montagne des singes à Kintzheim
Repas de midi à  Rorschwihr: tartes flambées salées et sucrées
Visite et dégustation à la Maison du Pain d’Alsace + réalisation d’un bretzel sucré et d’un lapin en pâte à brioche
5èmes et 6èmes Latines au Procès d’Assises du 4 février 2019, à Liège

5èmes et 6èmes Latines au Procès d’Assises du 4 février 2019, à Liège

Quelle journée ! Quelles découvertes !

Dès notre arrivée, les élèves sont déjà surpris par l’architecture de la cour intérieure du Palais des Princes Evêques. Ensuite, tout le protocole à suivre dans la salle : portique de détection des métaux, policiers de la sécurité, silence à observer pendant les déclarations des témoins, et le fait de se lever à l’annonce solennelle de la cour, tout cela nous plonge immédiatement dans une certaine ambiance. En effet, quelle sensation bizarre que d’être confronté à l’intimité des accusés avec la lecture de plusieurs de leurs lettres d’amour. Et de poursuivre avec une analyse détaillée des colsons trouvés dans un sac de Mr Médot et une comparaison avec les colsons trouvés aux poignets de la défunte victime Mme Humblet. Et là, l’avocat de la partie civile, Maître Mayence, de donner une dernière chance à Mme Joannes pour avouer la raison pour laquelle on a trouvé des traces de son ADN sur le colson entravant le poignet droit de la victime. Et cette dernière de rétorquer qu’elle s’est servie de certains de ces colsons pour attacher ses cloisons en châtaignier placés le long de la mitoyenneté dans son jardin.

Les témoignages, les déclarations, les experts vont se succéder et tenir l’auditoire en haleine. Il ne sera pas compliqué pour nos élèves de garder un silence absolu toute la matinée et l’après-midi. Ils nous diront même qu’ils avaient envie de rester jusqu’au bout de cette journée pour pouvoir entendre tous les témoins et que s’ils avaient pu prendre la parole lorsque la Juge demande successivement aux jurés, et aux avocats s’ils n’ont plus de question, ils l’auraient fait tels de jeunes enquêteurs néophytes à la recherche de la vérité.

Cette journée fut une belle réussite d’un point de vue pédagogique :

  1. Comprendre le système judiciaire belge avec les différents rôles des experts, de la police, des avocats des différentes parties, du juge, des jurés.
  2. Déceler l’argumentation, les liens logiques à tirer entre les faits et leur interprétation, les preuves et les accusations, essayer de démêler le vrai du faux, réussir à comprendre les différents points de vue sans pour autant être d’accord avec ceux-ci,…
  3. Se rendre compte de l’impact d’un procès sur la vie des accusés ainsi que des victimes.
  4. S’interroger sur le monde dans lequel nous vivons et sur la variété des destins ou plutôt sur la variété de façons d’envisager la vie, qu’elle soit professionnelle, affective ou familiale, s’interroger sur l’impact du milieu et de l’éducation sur nos vies,…
  5. Constater la masse de travail nécessaire pour mettre en place un procès d’assises, vivre de l’intérieur la coordination nécessaire entre les différents acteurs de la justice pour croiser les informations après les avoir récoltées (ex : faire le tri dans des listes entières d’écoutes téléphoniques), pour interpréter tous ces faits après en avoir pris connaissance.
  6. Réaliser la concentration et la réflexion nécessaires aux jurés durant ces différentes journées de procès pour pouvoir donner un verdict.

En tout cas, quel étonnement pour nos élèves face à la découverte d’un de leur rôle en tant que citoyens !

Organisatrice : Mme Faniel.
Accompagnatrice et rédactrice : Mme Bonjean.

Visite de Berinzenne

Visite de Berinzenne

C’est le premier lundi d’avril que les élèves de sixième année primaire de l’AREH Spa – Centre et Rener – et de première secondaire sont allés visiter le site de Berinzenne pour y apprendre et découvrir les merveilles de notre campagne environnante. Le climat frais et radieux se prêtait excellemment bien à cette belle journée au sein des forêts spadoises.

Ces activités enrichissantes, organisées dans le cadre de la liaison Primaire-Secondaire, ont regroupé pas moins de 55 étudiants et ont été mises en pratique par les enseignantes de Sciences mesdames Labaye et D’Haese. Elles se sont déroulées dans une très agréable ambiance de travail grâce, notamment, à de multiples animations basées sur des recherches suivies d’analyses relatives à la faune évoluant dans nos forêts.

Après une pause midi et des pains saucisses venant bien à point pour recharger les batteries, c’était reparti pour un après-midi d’observations et d’apprentissages dispensés de manière très ludique par les animatrices et biologistes de ce magnifique Centre nature qui, pour la petite histoire, a été complètement remis à neuf en 2008, disposant dorénavant d’une infrastructure aussi accueillante que fonctionnelle.

C’est sous un soleil toujours printanier que la journée s’acheva pour des élèves et des enseignants repus d’informations et d’air frais…

En conclusion, ce fut une délicieuse journée qui contribua à perpétuer la facilitation de la jonction entre l’école primaire et l’école secondaire, un des grands objectifs poursuivis par les instituteurs et professeurs de l’AREH Spa.

Animation contre le harcèlement scolaire

Animation contre le harcèlement scolaire

Ce mardi 12 mars, quelques élèves de 6ème primaire de l’école « La Courte Echelle », accompagnés de leur instituteur, sont venus présenter à tous les élèves de 1ère secondaire un court métrage qu’ils ont réalisé autour de la thématique du harcèlement scolaire. « C’est ton choix ! » est un travail de réflexion de près de 3 mois.

Aujourd’hui, ces élèves sont de véritables ambassadeurs contre le harcèlement puisqu’ils viennent présenter leur court métrage dans d’autres établissements scolaires comme le nôtre, l’idée étant de pousser les enfants à parler.

Après la projection, un débat animé, riche en émotions s’en est suivi. Les élèves ont pu parler de leur expérience en tant que victime ou témoin.

A la fin de cette animation, ils ont reçu un bracelet vert avec la mention : « Dire NON au harcèlement, j’en suis capable ! » et ont été invités à le porter.

Dans les jours qui ont suivi, chaque classe de 1ère et de 2ème ont rédigé une charte qui sera imprimée et qu’ils pourront signer afin de se positionner contre le harcèlement.

Quand on sait que d’après la fédération Wallonie Bruxelles, 30 % des élèves sont touchés par le harcèlement soit en tant que harcelé, harceleur ou simplement comme témoin, il nous semblait important de sensibiliser nos élèves à ce sujet.

Enfin, une cellule « bien-être » verra très prochainement le jour afin que les élèves disposent d’un espace dans lequel ils pourront, en toute confiance, faire part de leurs problèmes à des enseignants formés pour les écouter, les conseiller et prendre des mesures adéquates.