Un projet pédagogique innovant à l’AREH

Un projet pédagogique innovant à l’AREH

Après avoir constaté les difficultés grandissantes d’adaptation que rencontrent les élèves à leur arrivée en première année secondaire, l’équipe pédagogique de l’Athénée Royal et Ecole d’hôtellerie de Spa a décidé de réagir.

Et c’est un véritable décloisonnement qui a été opéré ! Les professeurs ont rencontré les instituteurs (du Centre et du Rener) et ont décidé de travailler main dans la main dans l’intérêt des élèves.

Concrètement, que se passe-t-il au sein de nos différentes implantations ? Chapeautée par une coordinatrice de luxe en la personne de Clara Dormans, la petite troupe a mis en place en planning de rencontres régulières. Chaque semaine, Mme Rémion, Mme Fransolet et M. Aires accueillent dans leurs classes un ou plusieurs professeurs du secondaire qui prennent en charge leurs élèves.

C’est ainsi que Mme Autmans vient transmettre ses connaissances en méthode de travail et en coaching, et que Mme Dormans et M. Gillessen se chargent respectivement du français et des mathématiques.

Par ailleurs, certains mois, un cours supplémentaire est mis à l’honneur, avec un projet organisé par l’un ou l’autre professeur bénévole et motivé. Ce sont alors les élèves de primaire qui se rendent sur le site du secondaire. Au mois de décembre par exemple, Mme Faniel a présenté l’intérêt du latin avant de proposer aux élèves des petits jeux sur l’orthographe et la mythologie autour du personnage d’Hercule. En apothéose, les élèves de première année option latine ont présenté une petite pièce sur le même sujet, que les plus jeunes ont pu rejouer avec costumes. Au mois de mars, Mme Pirson et M. Wirtzfeld ont fait découvrir le tableau interactif et les outils spécifiques aux mathématiques qu’il permet d’utiliser.

Les bénéfices de ce décloisonnement sont nombreux : échanges entre deux cycles (primaire-premier degré), rencontre entre des élèves gentils, respectueux, motivés et des professeurs qui ne le sont pas moins, création de liens durables entre tous ces acteurs ; mais surtout, apaisement des angoisses liées à l’arrivée dans la « grande » école… Il est en effet bien plus rassurant de se dire que l’an prochain, on pourra retrouver des têtes et des lieux connus !

On ne peut que se réjouir de voir de tels projets s’épanouir au sein de notre établissement !

Les commentaires sont clos.