La fabrique de la démocratie

La fabrique de la démocratie

Devenir des « C.R.A.C.S. », des Citoyens Responsables, Actifs, Critiques et Solidaires, voici le défi que veulent relever les élèves qui ont choisi de prendre une deuxième heure de CPC (Cours de Philosophie et Citoyenneté).

Dans le cadre de ce cours, les élèves de 3ème et 4ème de l’Athénée Royal et Ecole d’Hôtellerie de Spa se sont rendus à l’exposition interactive « La Fabrique de la Démocratie », une exposition du musée BELvue de Bruxelles qui s’était déplacée à l’espace Wallonie de Verviers.

A travers un parcours d’une cinquantaine d’activités, les élèves ont pu réfléchir à des thèmes qui touchent à notre précieuse démocratie : liberté d’expression, citoyenneté active, préjugés, identité, diversité, respect, radicalisme… Autant de sujets qui par le jeu ont pu être discutés, remis en question, critiqués et analysés par les jeunes élèves.

Ceux-ci en redemandent: « A quand la prochaine sortie scolaire? ». Nous pouvons les rassurer, c’est pour bientôt car avec le dynamisme de leurs professeurs, il est certain que toutes les occasions de visiter intelligemment expositions, musées et autres lieus culturels restera sans nul doute une priorité.

Véronique Daele

Expo-animation dans le cadre du 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Expo-animation dans le cadre du 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Impossible pour les élèves ayant choisi la deuxième heure de CPC (Cours de Philosophie et Citoyenneté) de manquer une activité totalement gratuite qui touche à l’un des sujets fondamentaux du programme de ce nouveau cours. C’est pourquoi, une vingtaine de jeunes élèves de 3ème et 4ème de l’Athénée Royal et Ecole d’Hôtellerie de Spa (section Hôtellerie) se sont rendus au Hall du Paire de Wegnez pour visiter une exposition sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Nous avons été accueillis très chaleureusement par Messieurs Jean-Jacques Deblon et Jean-François Cools faisant tous deux respectivement partie des Maisons de la Laïcité de Theux et de Pepinster qui étaient entre autres à l’initiative de cette belle manifestation.

En observant les nombreux panneaux et en complétant un carnet didactique, les élèves se sont rendus compte qu’après 70 ans, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme reste malgré tout très fragile partout dans le monde, même dans notre petit pays plutôt privilégié.

Ils se sont donc engagés à creuser en classe, à l’aide de leur professeur, les grandes questions qui ont été soulevées en visitant l’expo : la sécurité sociale, les mariages forcés, le statut des réfugiés, la pauvreté, la justice…  Les débats risquent d’être intéressants et animés car ces jeunes vifs et curieux ont une soif d’apprendre impressionnante!

Véronique Daele

Les premières entretiennent le devoir de mémoire

Les premières entretiennent le devoir de mémoire

Après avoir assisté, la semaine dernière, à la cérémonie d’hommage relative aux commémorations de l’Armistice, les élèves de première année A sont descendus, ce mardi 27 novembre, à l’Office du Tourisme de Spa. Les élèves de première année B, quant à eux, s’y rendront ce vendredi.

Le but de cette sortie pédagogique: visiter l’exposition « Guerre et Paix ».

« Guerre » et « Paix », voici deux notions qui peuvent être facilement compréhensibles mais qui, en réalité,  recouvrent une multitude de concepts devant encore être approfondis en première année.

C’est dans cette optique et dans un devoir de mémoire, que leur cours de français a été parfumé, durant deux semaines et de manière édulcorée, de plusieurs documents historiques issus de la Première Guerre Mondiale.

Retraçons donc ensemble ces deux semaines…

En premier lieu, les élèves devaient lire le livre « 14-14 », un récit épistolaire et en partie fantastique reprenant les correspondances entre un enfant de 1914 et un autre de 2014. Qui de mieux placé qu’un enfant pour expliquer, avec des mots simples, l’horreur, l’injustifiable…

À partir de cette lecture, les élèves ont reçu des documents leur permettant d’apprendre la structure de la lettre.

Durant cet apprentissage, des revues de l’époque, des cartes postales originales, des lettres de Spadois(es) ainsi que des images de leur tendre école en temps de guerre étaient placés sur un banc, dans le fond de la classe. Les élèves étaient alors libres de consulter ces documents et d’éventuellement les reprendre provisoirement à domicile.

Ensuite, et pour terminer ces deux semaines, les élèves étaient invités, comme expliqué plus haut, à se rendre à l’exposition « Guerre et Paix ». Une visite motivée et justifiée par des « erreurs » amenées en classe par des élèves: « Monsieur, Hitler, il a bien fait les deux guerres ? », « Nous avons tué beaucoup de Juifs durant la Première Guerre ? ». Une visite très porteuse donc et qui permettait, grâce aux explications et à la gentillesse d’Annick Jean, notre guide du jour, de recontextualiser les événements et, en plus, de découvrir des événements majeurs qui se sont produits dans la perle des Ardennes.

Saviez-vous que c’était à Spa que l’Empereur d’Allemagne avait élu provisoirement domicile durant cette guerre ? Saviez-vous également que c’était à Spa qu’il apprit son obligation d’abdiquer ?

Une superbe exposition qui clôture donc une nouvelle commémoration mais qui sonne également la cloche de mes dernières heures en tant que stagiaire à l’AREH de Spa. J’en profite donc pour remercier chaleureusement mes deux guides, mesdames Daele et Wiliquet-Marquet pour leur aide, leur dévouement ainsi que leurs précieux conseils.

Je voudrais également, par cette occasion, remercier madame la Préfète pour sa collaboration, féliciter les élèves pour leur attention et leur écoute ainsi que remercier l’équipe éducative, l’équipe d’entretien et l’équipe de direction pour leur bienveillance.

Un beau mélange qui était, sans conteste, au service de mon propre apprentissage.

Un grand merci à tous et n’oubliez pas: « Accepter ses erreurs, c’est accepter leur retour. »

Arnaud Weber
Professeur stagiaire en français et CPC

Une semaine placée sous le signe du théâtre

Une semaine placée sous le signe du théâtre

C’est une semaine culturelle qui vient de s’achever pour les élèves des 2e et 3e degrés de notre établissement.

En effet, le mardi 13, ce sont les classes de 6TQ et 7e Traiteur et Chocolat qui se sont rendues à la Fraternité de Malmedy pour assister au spectacle « La Ballade de Willy le Ket » par la compagnie Zu Klub. Un western chicon qui aborde la question des violences conjugales sous l’angle des auteurs et non des victimes de cette violence. Dans un univers décalé et parodique, on suit l’itinéraire de Willy, un jeune wallon né dans un monde régi par l’argent et la force, où il faut « être un homme », même quand on perd son père à l’âge de 9 ans…

Ensuite le jeudi 15, les 3e, 4e, 5e et rhétos de l’athénée en matinée, et les 4e et 5e (TQ et professionnel) de l’hôtellerie l’après-midi, ont eu l’occasion de voir l’excellent spectacle « Le Lavoir » de la compagnie du Pas Sage, proposé par le Centre Culturel de Spa au Salon gris du Casino. Une super-production puisqu’il n’y avait pas moins de 11 actrices sur scène ! Abordant de très nombreux sujets comme la condition ouvrière, l’avortement, les droits des femmes, l’exode breton, l’antisémitisme, le rêve américain, les grands magasins parisiens,… ce divertissement (parce qu’en plus, c’est souvent drôle !) brosse un véritable instantané du début du 20e siècle. Cerise sur le gâteau, nos élèves ont eu droit à une rencontre préalable avec la metteuse en scène, Evelyne Thomas. Des moments très enrichissants !

Fassin (professeur de français)

Stage rhétos au 12e de ligne de Spa

Stage rhétos au 12e de ligne de Spa

La dernière semaine de septembre, les élèves de rhéto de l’Athénée Royal et École d’Hôtellerie participaient à la 19 e édition du stage armée. Dans le cadre d’un partenariat unique en son genre
avec les militaires du 12 e et 13 e de ligne de Spa, ils ont été accueillis au sein de la caserne durant une semaine entière.

Au programme, des activités militaires et sportives aussi surprenantes que variées, de jour comme de nuit.

C’est le visage marqué par la fatigue que les élèves ont retrouvé leurs parents à la clôture de l’aventure, la tête remplie de souvenirs et d’expériences fortes à partager avec la famille et les amis.

Merci aux militaires du 12 e de ligne pour le professionnalisme de l’organisation et de l’encadrement. Merci aux deux professeurs d’éducation physique, Mme Collin et M. Kersters d’avoir accepté de faire partie de l’aventure.

Cours suspendus le mercredi 7 novembre

Cours suspendus le mercredi 7 novembre

Chers parents,

Ce mercredi 07/11, l’ensemble de nos professeurs (maternel, primaire et secondaire) est en formation. Les cours sont suspendus. Je vous remercie de votre compréhension.

Catherine Colla, Préfète des Etudes