L’AREH s’attaque au fléau du harcèlement scolaire

L’AREH s’attaque au fléau du harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire est un terrible fléau de notre société, les professeurs de l’AREH l’ont bien compris et ont décidé de réagir en créant une cellule « bien-être ».

A l’AREH, aucun élève n’est considéré comme un numéro, mais bien comme un individu à part entière et son bien-être est primordial.

Comment fonctionne cette cellule ?

Chaque mois, les professeurs, membres de la « cellule bien-être », réunissent les élèves afin de discuter de leurs émotions, de leurs ressentis et de les aider à se débarrasser des fardeaux qu’ils jugeraient trop lourds à porter…

   

Mais ce n’est pas tout …

Afin d’optimiser les chances de réussite du projet et que tous les élèves se sentent en confiance, libres de parler sans avoir peur d’être jugés, des élèves des degrés supérieurs, sur base volontaire, ont été formés au rôle de médiateur. Les bienfaits de la médiation par les pairs n’étant plus à démontrer.

Pour les plus timides, les professeurs ont également mis en place d’autres moyens de communication comme une boîte aux lettres et une adresse mail sur laquelle les élèves peuvent faire part de faits observés ou d’intimidation éventuelle et, ce, en toute discrétion.

Un projet toujours en développement …

Prochainement, une bulle sera installée en collaboration avec des influenceurs célèbres afin de parler du harcèlement aux jeunes via les canaux qu’ils connaissent et utilisent.

Grâce à ce projet, l’AREH met tout en œuvre pour que vos enfants s’épanouissent au sein de l’établissement mais surtout dans la société dans laquelle ils sont appelés à vivre !

   

 

 

Les commentaires sont clos.