Les premières entretiennent le devoir de mémoire

Les premières entretiennent le devoir de mémoire

Après avoir assisté, la semaine dernière, à la cérémonie d’hommage relative aux commémorations de l’Armistice, les élèves de première année A sont descendus, ce mardi 27 novembre, à l’Office du Tourisme de Spa. Les élèves de première année B, quant à eux, s’y rendront ce vendredi.

Le but de cette sortie pédagogique: visiter l’exposition « Guerre et Paix ».

« Guerre » et « Paix », voici deux notions qui peuvent être facilement compréhensibles mais qui, en réalité,  recouvrent une multitude de concepts devant encore être approfondis en première année.

C’est dans cette optique et dans un devoir de mémoire, que leur cours de français a été parfumé, durant deux semaines et de manière édulcorée, de plusieurs documents historiques issus de la Première Guerre Mondiale.

Retraçons donc ensemble ces deux semaines…

En premier lieu, les élèves devaient lire le livre « 14-14 », un récit épistolaire et en partie fantastique reprenant les correspondances entre un enfant de 1914 et un autre de 2014. Qui de mieux placé qu’un enfant pour expliquer, avec des mots simples, l’horreur, l’injustifiable…

À partir de cette lecture, les élèves ont reçu des documents leur permettant d’apprendre la structure de la lettre.

Durant cet apprentissage, des revues de l’époque, des cartes postales originales, des lettres de Spadois(es) ainsi que des images de leur tendre école en temps de guerre étaient placés sur un banc, dans le fond de la classe. Les élèves étaient alors libres de consulter ces documents et d’éventuellement les reprendre provisoirement à domicile.

Ensuite, et pour terminer ces deux semaines, les élèves étaient invités, comme expliqué plus haut, à se rendre à l’exposition « Guerre et Paix ». Une visite motivée et justifiée par des « erreurs » amenées en classe par des élèves: « Monsieur, Hitler, il a bien fait les deux guerres ? », « Nous avons tué beaucoup de Juifs durant la Première Guerre ? ». Une visite très porteuse donc et qui permettait, grâce aux explications et à la gentillesse d’Annick Jean, notre guide du jour, de recontextualiser les événements et, en plus, de découvrir des événements majeurs qui se sont produits dans la perle des Ardennes.

Saviez-vous que c’était à Spa que l’Empereur d’Allemagne avait élu provisoirement domicile durant cette guerre ? Saviez-vous également que c’était à Spa qu’il apprit son obligation d’abdiquer ?

Une superbe exposition qui clôture donc une nouvelle commémoration mais qui sonne également la cloche de mes dernières heures en tant que stagiaire à l’AREH de Spa. J’en profite donc pour remercier chaleureusement mes deux guides, mesdames Daele et Wiliquet-Marquet pour leur aide, leur dévouement ainsi que leurs précieux conseils.

Je voudrais également, par cette occasion, remercier madame la Préfète pour sa collaboration, féliciter les élèves pour leur attention et leur écoute ainsi que remercier l’équipe éducative, l’équipe d’entretien et l’équipe de direction pour leur bienveillance.

Un beau mélange qui était, sans conteste, au service de mon propre apprentissage.

Un grand merci à tous et n’oubliez pas: « Accepter ses erreurs, c’est accepter leur retour. »

Arnaud Weber
Professeur stagiaire en français et CPC

Les commentaires sont clos.