Les Latinistes dans tous leurs états

Les Latinistes dans tous leurs états

Journée Portes Ouvertes

Le 18 mars se déroulait la journée portes ouvertes à l’Athénée royal de Spa. Les visiteurs pouvaient y rencontrer les professeurs et les élèves de l’école. Parmi les différentes activités proposées, il y avait une petite animation donnée par les Latinistes.

 

Surfant sur la vague des émissions culinaires, ils ont participé à la finale de Maximus Coquus où César affrontait Marc Antoine. Leur mission : cuisiner des moreta, petits toasts au fromage parfumés aux noix, aux herbes aromatiques ou aux pignons de pain. Pour juger de leur cuisine, rien de moins que le grand Etchebechus en personne !

 

Il est évident que César et Marc Antoine sont plus habiles en généraux qu’en cuisiniers. Ils ont en effet brillé par leur maladresse. L’un a renversé sa préparation et l’autre s’est entaillé le doigt. Verdict ? Pas de gagnant, cette année !

 

Après cette finale, les spectateurs ont pu goûter à de véritables moreta, réalisés selon la recette antique et repartir avec la recette. Les plus téméraires d’entre eux ont également pu déguster un vin produit selon les techniques antiques.

 

 

Les Juvenalia

Cette année encore, les Latinistes ont relevé le défi : participer aux Iuvenalia qui se déroulaient à l’Athénée Charles Rogier le 15 mars. Ce concours est proposé aux élèves de 2e année, de 5e et 6e année. Les plus jeunes viennent tester leurs connaissances en grammaire. Ce sont Sofiann El Hajjaji, Hélöise Lange et Valentine Havard qui ont relevé le défi.

 

Les 5e et 6e doivent quant à eux s’attaquer à une version. Ce sont Nada Hafdaoui, Jehanne Martin et Célestin Gillard qui ont participé à ce challenge. Après un tel effort, nos challengers ont été récompensés par une vraie gaufre de Liège, un plaisir bien mérité après un tel effort.

 

Excursion à la Malagne

 

Enfin, le 18 avril, les latinistes se sont rendus à la Malagne, un site archéologique gallo-romain. Ce vaste domaine agricole abrite les vestiges d’une splendide villa qui possédait des thermes privés. C’est sous un soleil radieux (ainsi qu’un vent un peu piquant !) que tous les latinistes de l’Athénée ont parcouru ce très beau site.

 

Dans un premier temps, ils ont visité les infrastructures en étant mis à contribution. En effet, l’animateur leur a présenté un four à pain, un araire, une meule ainsi qu’une moissonneuse et les a invités à les manipuler pour en comprendre le fonctionnement, découvrant ainsi les principes de l’archéologie expérimentale.

 

Après cette visite du domaine, ils ont pu participer à deux ateliers qui leur ont fait découvrir l’artisanat gallo-romain. Ils ont donc fait du pain selon la recette antique, révélé leurs talents artistiques en composant leur propre mosaïque, développé leur nez en créant un onguent à base de cire d’abeilles, d’huile d’amande douce et d’huile d’essentielle de lavande et testé leurs connaissances en jouant à Strategix, un jeu de société où ils ont tenté d’obtenir leur liberté.

 

Remarquons que certains d’entre eux sont tombés sous le charme des occupants de Malagne : d’authentiques moutons gallo-romains !

Les commentaires sont clos.