Demi-finale du Tournoi d’éloquence de Spa (Lions club)

Demi-finale du Tournoi d’éloquence de Spa (Lions club)

IMAG0082

Barnabé PIRET (5B) défendait les couleurs de notre Athénée lors de la demi-finale du Tournoi d’éloquence de Spa ce samedi 23 février. Il avait eu deux semaines pour préparer un discours sur l’un des quatre sujets proposés par le jury :

 

  1. Dieu lui-même croit à la publicité : il a mis des cloches dans les églises (Sacha GUITRY).
  2. Il faut être loup si tu ne veux pas que les loups te mangent (proverbe arabe).
  3. Celui qui crache en l’air et se fait mouiller ne doit pas prétendre que c’est parce qu’il pleut (proverbe chinois).
  4. L’éducation ne consiste pas à gaver mais à donner faim (Michel TARDY).

Encouragé par sa maman, ses camarades Ysaline et Renaud et par un trio professoral pluridisciplinaire (Mme Huet –biologie–, M. Henrotay –mathématiques– et moi-même), Barnabé nous a proposé une réflexion sur le premier thème, en abordant son sujet fétiche, l’histoire de l’art, et en stigmatisant la marchandisation des religions, ponctuant son propos de jeux de mots aussi subtils qu’hilarants (mon voisin de siège pourra le confirmer !). Ensuite, comme tous les candidats, il a dû répondre à une question d’improvisation touchant à un des points de son discours, posée par Maître Marcy. Barnabé a pu ainsi démontrer sa grande maîtrise de lui-même en évoquant très intelligemment une réflexion de Victor Hugo dans son roman Notre-Dame de Paris.

Après avoir écouté les 13 demi-finalistes (dont beaucoup n’ont pas respecté la limite de temps fixée à 10 minutes maximum…), le jury s’est retiré pour délibérer. C’est aux alentours de minuit et demi que les résultats sont tombés : Barnabé sera finaliste ! Explosion de joie dans nos rangs, même si nous devons avouer que nous avions peu de doutes à ce sujet.

L’aventure continue donc dans 15 jours, le samedi 9 mars. Barnabé sera isolé dès 14h avec deux sujets inédits et les ouvrages de son choix (sans Internet ni tout autre moyen de communication !). Il devra rédiger et mémoriser son texte en quatre heures, afin de le proposer le soir même au public, à partir de 20h au petit théâtre du Casino. En outre, il doit dès à présent préparer une présentation personnelle (de lui-même) et un powerpoint sur notre école, chacune ne dépassant pas deux minutes, à présenter également ce soir-là.

Il y a de quoi être fier : la concurrence était très rude et Barnabé est le seul élève de 5e face à six rhétoriciens en finale. Nous comptons vraiment sur tous pour venir soutenir Barnabé !

P. Fassin (professeur de français)

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Les commentaires sont clos.